Bergeries

PS : Par ailleurs Philippe Brouillard a tenté de redonner goût à l’habitat traditionnel landais menacé par la bouyguisation lotisseuse.

Armé d’un minimum de technicité et de ses (presque) seuls bras il a réalisé, de 1985 à 2021, environ 35 « bergeries » « à l’ancienne » dont la moitié regroupées en trois reconstitution d’« airials »1. Environ cent-cinquante personnes ont ainsi été confortablement logées à moindre coût dans une esthétique et un cadre anciens2. On imagine que ceci a déclenché la vindicte des dizaines de fonctionnaires du Parc Régional, au service des lotisseurs (après avoir mis cinq ou six bergeries anciennes dans un musée3).

Que le Marché se rassure : aucune de ces deux activités novatrices de Philippe Brouillard dont on parle ici n’ont eu de succès commercial !

1 Dans les Landes et en Gironde.
2 Charpente : pin des Landes ou Douglas / Isolant (Siporex) en sable du Barp / Couverture :Tuiles canal de récupération. Absence de clôtures.
3 A Marquèze.

Suivent donc quelques-unes des photos de ses « bergeries ».